Ca s’est passé ici

Sortir en Septembre

Expositions

Avec Picasso Obstinément Méditerranéen, le Musée Picasso invite à un voyage dans les Méditerranées de Picasso, des ports espagnols de son enfance aux ateliers des dernières années de sa vie en passant par la Côte d’Azur et le Midi. Jusqu’au 6 octobre.

Avec Nous les arbres, la Fondation Cartier laisse s’exprimer ceux, artistes et communautés indigènes, ayant tissé un lien fort avec les arbres, et mis en lumière la beauté et la richesse de ces protagonistes du monde vivant, malheureusement menacés. Un regard émerveillé sur le monde végétal. Jusqu’au 10 novembre.

L’exposition Préhistoire, une énigme moderne au Centre Pompidou met en lumière le lien qui unit la préhistoire à l’art moderne et contemporain, du Mammouth de la Madeleine à Dove Allouche en passant par Louise Bourgeois. Une machine à remuer le temps ! Jusqu’au 16 septembre.

Opéra

Laissez-vous emporter par les Puritains de Vincenzo Bellini, l’histoire d’un amour contrarié entre un royaliste et la fille d’un républicain. La mise en scène, précise et tranchante, est signée Laurent Pelly. Opéra Bastille du 7 septembre au 5 octobre.

Le Palais Garnier accueillera quant à lui La Traviata de Giuseppe Verdi, du 9 septembre au 16 octobre, pour une véritable mise à nu de la violence d’une société qui prône la jouissance matérielle. Le metteur en scène, Simon Stone, fait ici ses débuts, très attendus, à l’Opéra de Paris.

Ballet

Invité par l’Opéra de Paris, Hiroshi Sugimoto, figure de proue de la photographie contemporaine s’associe au chorégraphe Alessio Silvestrin, ancien collaborateur de William Forsythe et investit le Palais Garnier. Cette nouvelle chorégraphie, sur une sélection de chansons du compositeur James Blake, brille par sa vélocité et son énergie. Du 19 septembre au 15 octobre.

Restaurants

Le Sergent Recruteur – Après 18 ans au restaurant Laurent, Alain Pégouret se lance un défi personnel. Les gourmets seront séduits, avec au menu : foie gras poché dans une sangria aux fruits blancs ; girolles, lasagne aux herbes, jaune d’œuf ; truite, crème fouettée au sirop d’érable, pomme verte et radis noir. Côté sucré, dégustez le chocolat, infusion de gingembre, sorbet cacao et citron vert ou une variation autour de la pêche. 41 rue Saint Louis en L’Ile, Ile Saint Louis, 4ème.

Le Jules Verne, restaurant mythique du 2ème étage de la Tour Eiffel rouvre ses portes sous la houlette de Frédéric Anton. Dans un nouveau décor signé Aline Asmar d’Amman, où les arts culinaires et les arts décoratifs dialoguent, le Chef triplement étoilé au Pré Catelan y propose : crabe, zéphir de pomme granny ; volaille fermière, cuite dans un bouillon au foie gras, champignons des bois, sauce Albufera ; la framboise, juste sucrée, sablé et crème vanillée, opaline aux zestes de citron vert. Tour Eiffel, Paris 7ème.

Leave a comment