L'écho des Concierges

Sortir en janvier

Expositions

Le Grand Palais consacre une grande exposition à El Greco. Né en Crète, formé en Italie, c’est en Espagne que l’art de ce génie s’épanouit, important la couleur du Titien, les audaces du Tintoret et la force plastique de Michel-Ange. Une œuvre fougueuse et électrique, à découvrir jusqu’au 10 février.

Pour le 5ème centenaire de la mort de Léonard de Vinci, le Musée du Louvre propose une rétrospective inédite sur le peintre et dévoile la plus importante collection au monde de ses peintures et dessins. Réservation obligatoire. Jusqu’au 24 février.

Jusqu’au 26 janvier, le Musée Marmottan Monet propose Mondrian Figuratif et nous fait découvrir une face méconnue de l’artiste. Célèbre pour ses peintures abstraites faites de lignes épurées et de carrés rouge, jaune et bleu, Piet Mondrian dévoile ici des paysages, des portraits ou encore de rares compositions cubistes et néo-plasticistes.

Jusqu’au 19 janvier, ne manquez pas « Speed of Life », l’exposition consacrée au photographe new-yorkais Peter Hujar (1934 – 1987) au  Jeu de Paume. 140 œuvres de cet acteur de l’Avant-garde new-yorkaise sont présentées, ses célèbres portraits et ses nus mais aussi la Grosse Pomme, vibrante d’une intensité créatrice aujourd’hui disparue.

La Monnaie de Paris présente la première exposition d’ampleur dédiée à la sculptrice américaine Kiki Smith hors des Etats-Unis.  De bronze, verre, plâtre, porcelaine, de papier ou de tapisserie, une centaine de ses œuvres témoignent de sa fascination pour le corps humain et la relation entre les espèces et les échelles, à la recherche de l’harmonie qui nous lie à la nature et à l’univers. Jusqu’au 9 février.

 

Spectacle

Fame, le musical se tiendra au Casino de Paris jusqu’au 2 février. Adapté du film culte d’Alan Parker, ce spectacle mis en scène par Ned Grujic fait évoluer 18 artistes sur scène.

 

Opéra

L’Opéra Bastille accueille le Barbier de Séville à partir du 11 janvier. Damiano Michieletto revisite le plus célèbre des opéras de Gioacchino Rossini et met en scène une Séville contemporaine inspirée du cinéma d’Almodóvar.

 

Restaurants

La Tour d’Argent change de Chef et ouvre un toit terrasse ! Yannick Franques, Meilleur Ouvrier de France,  vous propose une cuisine classique revisitée avec notamment une soupe de lièvre aux ravioles de foie gras et une poire pochée façon millefeuille en dessert.  Menus entre 105 et 350 Euro. Fermé les dimanches et lundis. 17 Quai de la Tournelle, 5ème.

Excellente carte bistronomique chez Dupin. Venez déguster l’œuf de poule bio, marinière de moules de Bouchot et maïs au barbecue du Chef Nathan Helo et sa tarte crémeuse au chocolat. Menus entre 42 et 65 Euro. Fermé les dimanches et lundis. 11 rue Dupin, 6ème.

L’Imperial Treasure est le nouveau restaurant chinois situé au 44 rue de Bassano, 8ème. Proposant la meilleure gastronomie de Chine comme la poitrine laquée, les wontons et les baos, il utilise des ingrédients de la plus grande qualité. Menus entre 48 et 88 Euro. Ouvert tous les jours.

La Truffière est l’adresse parfaite pour les amateurs de truffe. Profitez du cœur de la saison pour déguster les créations du Chef Aurélien Braguier : tartelette aux cèpes , un velouté à la truffe et une tarte à l’argousier en dessert. Menus entre 45 et 225 Euro. Fermé les dimanches et lundis. 4 rue Blainville, 5ème.

Miura est le premier restaurant du Chef Nicolas Aujay. Vous aurez le plaisir d’y découvrir ses sardines fumées en sashimi et pissaladière feuilletée ou encore le sandre au chou vert et bellota, châtaigne et jus de poulet. En dessert, laissez-vous tenter par le mont-blanc meringué aux marrons glacés. Menus entre 28 et 44 Euro. Fermé les samedis et dimanches. 15 rue de l’Arc de Triomphe, 17ème.

Leave a comment