Actualités, L'écho des Concierges

Sortir en Novembre

Expositions

Ce lieu historique a d’abord accueilli la maison de couture puis la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent. C’est aujourd’hui le Musée Yves Saint Laurent Paris, qui à travers un parcours inaugural présentant une sélection de modèles de haute couture, d’accessoires, de croquis, de photographies ou de films, révèle le génie créatif du couturier.

Découvrez Gauguin l’Alchimiste au Grand Palais. Peinture, dessin, gravure, sculpture, céramique… L’exposition met en avant le processus de création de l’artiste et son travail de la matière. Une carrière étonnante, basée sur la répétition de thématiques et de motifs. Jusqu’au 22 janvier.

Fortuny, un Espagnol à Paris. Le Palais Galliera consacre une rétrospective à Mariano Fortuny à travers une centaine de pièces issues en particulier du Museo Fortuny à Venise qui l’avait adopté. Elle dévoile ses inspirations et ses nombreux talents d’inventeurs (peinture, gravure, design, textile, éclairages…). Une plongée dans l’élégance intemporelle. Jusqu’au 7 janvier.

Ballet

Un menu excitant est proposé au Palais Garnier avec trois ballets réunis en un spectacle : Agon de George Balanchine, Grand miroir, une création de Saburo Teshigawara et le mythique Sacre du printemps de Pina Bausch. Des chorégraphies contrastées mais une interprétation toujours aussi sublime. Jusqu’au 16 novembre.

Opéra

Au Palais Garnier à partir du 15 novembre, Willy Decker met en scène La Clémence de Titus de Mozart. Du pardon à la réconciliation, cette œuvre s’offre comme un poignant témoignage de l’esprit humaniste du célèbre compositeur, où l’expressivité dramatique est magnifiée par l’inventivité musicale.

Restaurants

Après le succès du « Spoon », Alain Ducasse renouvelle le concept avec le Spoon 2, en lieu et place du Terroir Parisien d’Alléno. Un joli décor de J.M. Wilmotte et une cuisine qui mélange spécialités culinaires du monde : cabillaud au lait de coco, mangue sucrée salée ; épaule d’agneau frottée zahtar, yaourt coriandre ; suprême de volaille Tandoori ; chiffon cake au thé matcha, glace au sencha. Un beau voyage gustatif en perspective ! Menu déjeuner (bento) à 32 Euro. Comptez 40 à 90 Euro à la carte. Fermé le dimanche. Palais Brongniart – 28 place de la Bourse, 2ème.

Jacques Faussat se réinvente en changeant le style et le nom de son restaurant : « La Braisière » devient « Jacques Faussat » ! Il passe du classique à l’inventif aux intitulés amusants comme ce « Au riz gin »  ou encore ce « Bolet raw de la veille », avec cèpes, lard, épeautre et jus chlorophylle. Vous pourrez aussi déguster une compression de pomme de terre, foie gras monté à cru, toast gersois, vinaigrette au jus de viande. Une carte des vins avec de belles surprises. Menus à 42 ou 48 Euro. Menus dégustation à 115 ou 160 Euro. Fermé samedi midi et dimanche. 54 rue Cardinet, 17ème.

Leave a comment