L'écho des Concierges

Sortir en Mars

Expositions

Considéré comme l’un des architectes et designers les plus influents du 20ème siècle, Gio Ponti est mis à l’honneur au Musée des Arts Décoratifs dans « Tutto Ponti, Gio Ponti Archi-Designer ». Le parcours, composé de plus de 500 pièces, couvre l’ensemble de sa carrière (1921-1978), de l’architecture au design industriel, du mobilier au luminaire, de la création de revues à son incursion dans les domaines du verre ou encore de la céramique et de l’orfèvrerie. Jusqu’au 5 mai.

La Fondation Louis Vuitton présente la collection de l’industriel et mécène anglais Samuel Courtauld dans « La Collection Courtauld : le parti de l’impressionnisme ». Elle réunit quelque 110 œuvres, dont une soixantaine de peintures, mais aussi des œuvres graphiques, d’artistes majeurs tels que Manet, Seurat, Cézanne, Van Gogh, Gauguin ou encore Turner.  Jusqu’au 17 juin.

Comédie musicale 

Retrouvez CHICAGO : le musical au Théâtre Mogador. Cette comédie musicale, qui détient le record de longévité à Broadway, nous plonge au cœur des années 20 à Chicago, où Roxie Hart, une artiste de cabaret, tue son amant. En prison, elle est confrontée à Velma Kelly, double meurtrière mais surtout, chanteuse de jazz et idole de Roxie. Une mise en scène tirée au cordeau et des performances chantées et dansées de haute volée. Jusqu’au 30 juin.

Ballet

Le Lac des cygnes de Rudolf Noureev investit l’Opéra Bastille en éclairant d’une profondeur désespérée le rêve poétique de Tchaïkovski. C’est avec toujours autant de plaisir que l’on retrouve l’histoire de cet amour impossible entre un prince terrestre et une princesse-oiseau, interprétée avec tant de talent. Jusqu’au 19 mars.

Restaurants

La Brasserie Lutetia retrouve son charme d’époque et propose une offre marine et méditerranéenne sous la houlette de Gérald Passédat (Le Petit Nice à Marseille). Celui-ci propose  une nantua de potimarron, quenelle de crustacés ; une daurade entière flambée au pastis ou encore une bouille Abaisse des Auffes, croûtons aillés, rouille, parmesan et soupe servie à part. En dessert, un soufflé à la réglisse et fraîcheur de kiwi-concombre, sorbet yaourt, éclats de meringue. Menu déjeuner à 42 Euro, menu dîner à 95 Euro, compter entre 100 et 180 Euro à la carte – 45 Boulevard Raspail, Paris 6ème.

Adresse mythique des Champs-Elysées, le Flora Danica est une véritable brasserie danoise donnant sur un magnifique jardin. La carte signée Andreas Møller offre du saumon sous toutes ses formes : fumé, rillettes, tartare, gravlax… et plusieurs spécialités nordiques ainsi que quelques viandes (magret de canard, filet de bœuf Simmental). En dessert, « Æblekage » : compote danoise (pomme, crème fouettée, macaron) ou encore une omelette norvégienne. Compter entre 50 et 100 Euro – 142 Avenue des Champs-Elysées, Paris 8ème.

Leave a comment