L'écho des Concierges

Paris en Avril

Expositions

Au Musée des Arts Décoratifs, l’exposition Piero Fornasetti : la folie pratique investit la nef jusqu’au 14 juin. Peintre, designer, sculpteur, décorateur d’intérieur, mais aussi imprimeur, éditeur, collectionneur et marchand, c’est la première rétrospective jamais consacrée à cet artiste prolifique passionné par l’objet, avec des ensembles de plateaux mis en scène, des porte parapluies, des trumeaux… et bien sûr ses dessins et peintures.

Flashback à la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent avec Yves Saint Laurent 1971 – La Collection du scandale. Cette collection printemps-été, avec ses références aux années 1940 quand Paris était une ville occupée fit scandale : robes courtes, semelles compensées, épaules carrées, maquillage appuyé… Une mode « rétro » qui envahit pourtant vite les rues. Jusqu’au 19 juillet.

Opéra

Après 100 ans d’absence, Le Cid de Massenet est de retour sur la scène de l’Opéra de Paris. Inspiré du chef d’œuvre de Corneille, où il est question d’honneur autant que d’amour, cet opéra flamboyant bien que parfois irrévérencieux est ici dirigé par Michel Plasson, avec Roberto Alagna dans le rôle de Rodrigue. Jusqu’au 21 avril au Palais Garnier.

Restaurants

Fort de son expérience à Londres, au Ritz puis chez Senderens, Stéphane Pitré vient de poser ses valises. Chez Louis, la cuisine est gastronomique dans l’air du temps, légère et teintée d’influences asiatiques : champignons de Paris émincés, cacao, glace miso et copeaux de foie gras ; carpaccio de Saint Jacques, crabe des neiges, tempura d’huître et bouillon Daishi ; crème chocolat, émulsion d’oseille… Le décor est à l’image de la cuisine, sobre et contemporain. Menu unique au déjeuner à 32 Euro, Menu Dégustation à 48 Euro. Fermé samedi et dimanche. 23 rue de la Victoire, 9ème.

Déjà propriétaires de La Pizzeria d’Auteuil, de l’Auberge Bressane et de Paris 16, Jérôme et Stéphane Dumant viennent de reprendre Les Marches, au pied du Palais de Tokyo (anciennement Aux Marches du Palais). L’accueil est très souriant, et l’assiette simple mais délicieuse : œuf à l’antiboise, mayonnaise au thon ; poireaux mimosa ; andouillette au vin de Mâcon ; foie de veau ; fish and chips ; mystère au caramel… Du bonheur et de la bonne humeur ! Fermé samedi et dimanche. 5 rue de la Manutention, 16ème.

Leave a comment