Actualités, L'écho des Concierges

A découvrir à Paris en novembre

Expositions
Au Musée Cernuschi, l’exposition Présentation de la donation Lebadang rend hommage au talentueux artiste français d’origine vietnamienne Le Ba Dang, immigré en France en 1939 et ayant reçu la distinction de chevalier de l’ordre des Arts et des Lettre en 1994. La généreuse donation de sa femme, Madame Myshu Nguyen Lebadang, permet au musée de mettre en valeur une vingtaine d’œuvres telles que des aquarelles, des peintures, des modelages en terre ou encore des estampes. Jusqu’au 5 mars.

Mais qu’est-ce qui rapproche Ferdinand Hodler, Edvard Munch et Claude Monet, ces trois peintres réunis le temps d’une exposition au Musée Marmottan-Monet ? Bien sûr, leur rôle essentiel dans la peinture moderne européenne, entre impressionnisme, post-impressionnisme, symbolisme, mais aussi l’influence de leurs œuvres dans l’histoire de l’art. C’est ce que démontre la stimulante exposition Hodler Monet Munch. Jusqu’au 22 janvier.

 

Spectacles
Les Folies Bergère vous accueillent pour être témoin de l’impossible lors du spectacle The Illusionists – La nouvelle génération de magiciens. Ce show à l’américaine réunit pour la première fois sur la même scène sept des plus grands magiciens mondiaux. Du 17 novembre au 4 décembre.

Le Théâtre du Châtelet présente la comédie musicale 42nd Street. Après la crise financière de 1929, un producteur mise toute sa fortune sur une nouvelle représentation, mais la vedette se blesse lors des répétitions. Sur cette intrigue se greffent des numéros chantés et dansés accompagnés de scènes de claquettes éblouissantes. A partir du 17 novembre.

 

Restaurants
L’ancien restaurant de Guy Savoy s’est transformé en un lieu atypique d’un genre nouveau, entre théâtre et gastronomie, La scène Thélème. La cuisine du Chef Pierre Rigothier est travaillée avec simplicité autour de produits de saison. Au programme : langoustine d’Ecosse et choux fleur ; Saint Jacques ; poularde salsifis et coing confit, et en dessert un délice noisette-chocolat. Jolie carte des vins à prix raisonnables. Fermé samedi midi, dimanche et lundi. Menu à partir de 85 €, compter entre 110 et 160 € à la carte. 18 rue Troyon, 17ème.

Après avoir quitté les cuisines du restaurant « Le Sergent Recruteur », le Chef Antonin Bonnet a décidé d’ouvrir son propre établissement, Le Quinsou. Vous dégusterez ses spécialités telles que le maquereau au vinaigre de poire, le praliné d’amandes et sa crème d’aubergine et en dessert la pomme rôtie aux épices, granola de sarrasin et glace au houblon sauvage. Belle carte des vins. Fermé dimanche et lundi. Menu à partir de 28 € le midi et 48 € le soir. 33 rue de l’Abbé Grégoire, 6ème.

Leave a comment