L'écho des Concierges

A découvrir en mars à Paris

Expositions

Les œuvres des plus grands maîtres de plusieurs époques sont exposées au musée Jacquemart André, à l’occasion de l’exposition De Zurbarán à Rothko. De l’art expressionniste de Van Gogh, au cubisme de Picasso, en passant par le très abstrait Rothko, la collection unique d’Alicia Koplowitz est audacieuse, diversifiée, et met en valeur la femme dans les portraits de ces grands artistes. A partir du 3 mars.

Au musée Marmottant Monet, c’est le pionnier de l’impressionnisme, Camille Pissaro, qui est à l’honneur. Pas moins de soixante-dix de ses chefs-d’œuvre des plus grands musées du monde ont été réunis. L’exposition « Le premier des impressionnistes » propose des portraits, paysages ruraux et urbains, témoignant des différentes périodes de la vie du peintre, dans les îles ou à Paris. Du 23 février au 2 juillet.

Ballet

L’intrigue amoureuse de Thésée, duc d’Athènes, et d’Hippolyte, reine des Amazones s’entremêle avec la querelle domestique du roi des elfes et de la reine des fées à l’Opéra Bastille avec Le songe d’une nuit d’été. L’œuvre de Shakespeare est mise en scène par George Balanchine, avec un décor et des costumes signés Christian Lacroix. A découvrir du 9 au 29 mars.

Restaurants

Le nouveau palmarès du Guide Michelin est sorti ! Voici un petit résumé des nouvelles étoiles parisiennes :
– Une étoile est attribuée aux nouvelles tables du George V, L’Orangerie et le George.
– Le Ritz gagne un macaron aux Jardins de l’Espadon et deux au restaurant intérieur, La Table de l’Espadon, avec aux commandes le talentueux Nicolas Sale.
– L’ex restaurant de Guy Savoy, la Scène Thélème, repris par Pierre Rigothier reprend des couleurs avec une étoile attribuée.
Le Clarence gagne un second macaron, avec Christophe Pelé en cuisine et Antoine Petrus aux commandes de la salle et de la sommellerie.
– Trois restaurants à la cuisine japonaise ont été récompensés : L’Alliance et le Sushi B, un excellent minuscule restaurant gagnent une première récompense, tandis que Kei Kobayashi obtient une seconde étoile pour sa cuisine alliant classique et modernité.

Le Chef très médiatisé Gilles Epié et son épouse en salle, vous régaleront au Citrus Etoile, tout près des Champs Elysées. Après avoir travaillé au Café de Paris à Bruxelles et dirigé le Miraville, le Chef a passé 10 ans en Californie où il a reçu la jet set et obtenu de nombreuses récompenses. Vous dégusterez, entre autres, une salade de homard et pommes de terre à l’huile du crustacé ; un beignet de foie gras de canard des landes caramélisé au porto ; des Saint Jacques aux épinards et wasabi, et en dessert le tout chocolat Grand Cru et glace vanille.
Menu à 49 Euro au déjeuner, et 69 Euro au diner. Compter 100 Euro à la carte. Fermé le weekend. 6 rue Arsène Houssaye, 8ème.

Leave a comment